Moteur de recherche écologique : comment combattre la pollution numérique ?

moteur de recherche ecologique

Avec l’avancée technologique depuis ces dernières années, faire des recherches via une interface internet est devenu notre quotidien voire une nécessité lorsque nous somme des acteurs courants d’un écosystème connecté. Cependant, les moteurs de recherche web de nos jours ne représentent pas tous un impact positif sur l’environnement.

C’est pourquoi, depuis peu, de plus en plus de navigateurs écologiques font leur entrée dans le monde connecté. Il peut être normal de ne pas comprendre totalement le concept de ce nouveau type de moteur de recherche. Nous verrons donc tous les aspects clés à connaitre en ce qui concerne le sujet.

En quoi consiste un moteur de recherche écologique ?

En raison de l’avancée technologique et de l’arrivée d’internet dans notre vie du quotidien, bon nombre de personnes utilisent régulièrement les moteurs de recherches à des fins diverses. Ces outils aux multiples fonctions ne font plus uniquement partie de notre vie courante, mais représente bel et bien un usage nécessaire pour ne pas dire vital. En effet, vivre déconnecté de la planète pourrait être difficile de nos jours, et ce surtout lorsque nous faisons partie d’un écosystème en perpétuelle évolution de soi.

Cependant, internet ne représente qu’à lui seul environ 10% des émissions de gaz à effet de serre. Un bilan lourd de conséquences pour notre environnement surtout lorsque l’on prend en compte son état actuel désastreux. C’est donc pour cette raison que bon nombre de spécialistes se sont penchés sur la question afin de trouver une solution efficiente à ce problème.

De ce fait, il en a découlé la conception d’un nouveau genre de navigateur web dit “écologique” dans le but de promouvoir, développer et faire adhérer les utilisateurs à une écologie numérique.

À lire aussi :  Écran iPhone x, pourquoi le réparer soi-même ?

Cependant, il serait inconservable de mentir et de stipuler qu’un moteur de recherche dit “écologique” pollue moins que les géants d’internet, à savoir notamment :

  • Google ;
  • Yahoo ;
  • Bing ;
  • Chrome ;
  • Exploreur ;
  • Firefox ;
  • Etc…

Le principe écologique des moteurs nouvelle génération

Effectivement, tout navigateur web utilise les mêmes outils technologiques que les navigateurs les plus polluants de la terre, ce qui fera toujours de ces derniers des métamoteurs. Cependant, le principe écologique des navigateurs nouvelle génération réside principalement dans un but solidaire. En effet, tout est une question de bénéfice. Ainsi, les revenus générés par un moteur de recherche grâce aux diverses publicités représentent des sommes d’argents considérables.

De ce fait, une partie des revenus publicitaires vont directement être investis dans des causes humanitaires, solidaires, sociales et/ou encore environnementales. Ce qui fait donc de ces moteurs des moteurs écologiques.

Quel est l’impact d’un moteur de recherche en ligne lambda sur l’environnement ?

C’est donc grâce à internet que nous pouvons nous documenter ou nous divertir. Cependant, cette technologie numérique nuit peu à peu notre environnement, et ce notamment en raison des facteurs suivants, à savoir :

  • internet est le 6ème consommateur d’énergie au monde ;
  • l’utilisation du web représente une valeur d’environ 47% des émissions de gaz à effet de serre, le réseau quant à lui environ 28% ;
  • les data center ou plus communément appelés les centres de données représentes à eux seuls environs 25% de la consommation d’énergie.

La pollution numérique est donc le reflet d’une pollution issue des nouvelles technologies, tels que les smartphones, les ordinateurs et tous les autres objets connectés. Tous ces gadgets sont fonctionnels grâce à notamment un réseau de câblage représentant environ 1 million de kilomètres, ainsi que plus de 3.000 centres de données dédiés.

C’est donc à cause de tout ce système numérique mis en place pour le bon fonctionnement d’internet que chaque année, la consommation mondiale de cet outil bat sans cesse des records atteignant plus de 300 millions de tonnes de CO2 dans le monde entier. D’après le centre de recherche ADEME, ces chiffres doublerons en 2025.

À lire aussi :  Comprendre le fonctionnement de l'appareil photo de son smartphone

Quels sont les meilleurs moteurs de recherche écologiques ?

Ainsi, afin de combattre ce fléau, il est important de penser à notre environnement et de passer au numérique plus écologique. C’est pourquoi, nous vous proposons une sélection des meilleurs navigateurs numériques, à savoir notamment :

  • Ecosia : un moteur de recherche permettant la plantation d’arbres ;
  • Ecogine : un moteur de recherche associatif ;
  • Lilo : un moteur de recherche engagé dans les causes environnementales et sociales ;
  • GiveWater : un moteur de recherche qui aide à favoriser l’eau potable ;
  • Ekoru : un moteur de recherche qui aide à protéger l’océan.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :