Overwatch 2 : maintenant plus de 25 millions de joueurs

Entre attaques DDoS, monétisation polémique et les innombrables bugs gênants mis en avant par les joueurs, il faut dire que le premier jour de lancement d’Overwatch 2 n’a pas été un long fleuve tranquille pour Blizzard. Du coup, l’éditeur américain a dû faire quelques compromis en changeant la tarification du jeu en free-to-play avec roster de départ limité. Grâce à cela, Blizzard Entertainment a réussi à attirer environ 25 millions de joueurs au cours des 10 premiers jours de la parution du deuxième opus d’Overwatch.

Un lancement entravé de problèmes dans tous les sens

Tous les joueurs qui ont joué au premier opus d’Overwatch étaient aux anges lorsqu’ils ont appris qu’une nouvelle suite du jeu allait sortir début octobre. La nuit du 4 octobre dernier, date de sortie d’Overwatch 2, le studio Blizzard ne s’est pas du tout attendu à rencontrer autant de soucis. Du côté des fans, ces soucis n’ont pas été une grande surprise pour certains, même si ce n’est jamais amusant. Effectivement, Overwatch 2 est le dernier d’une longue liste des jeux d’Activision Blizzard ayant été en proie à des difficultés le jour de sa parution :

  • World of Warcraft expansion ;
  • Warcraft 3 reforgé ;
  • Diablo 3 ;
  • Overwatch 1 ;
  • Overwatch 2.

Des serveurs totalement dépassés

Accessible depuis le 4 octobre au soir sur les plateformes de jeu en ligne, Overwatch 2 en a fait voir de toutes les couleurs à des milliers de joueurs. En effet, beaucoup de joueurs se sont retrouvés dans des files d’attente virtuelles remplies de plusieurs milliers de personnes. Parfois, la liste d’attente affichait plus de 40 000 joueurs en attente au même moment et dans certains cas, le chargement plantait. Dans le pire des cas, les joueurs victimes de ce bug étaient replacés tout au bout de la file. Plusieurs joueurs ont vu leur numéro dans la file d’attente passer derrière à cause de l’existence de deux files d’attente bien distinctes :

  • La première pour se connecter à Battle.net ;
  • La seconde pour se connecter au jeu.
À lire aussi :  Les meilleures applications pour l'impression photo

Selon l’éditeur Blizzard, ces problèmes étaient en partie dus à un système sous pression. D’ailleurs, Blizzard Entertainment n’a pas attendu longtemps pour faire ses excuses auprès des fans d’Overwatch 2, le FPS destiné à prendre la relève de son prédécesseur sorti il y a six ans. Blizzard a également profité de ce communiqué publié dans la nuit du 5 au 6 octobre pour préciser qu’ils étaient en train d’ajouter d’autres serveurs pour réduire la pression.

Des attaques DDoS de toute part

bande annonce overwatch 2

Quelques heures après le lancement d’Overwatch 2, le président de Blizzard Entertainement, Mike Ybarra a expliqué dans un tweet que les systèmes du studio étaient victimes d’une attaque par déni de service (DDoS). Un autre cadre de l’entreprise a ensuite expliqué que les ingénieurs et les équipes techniques de Blizzard ont réussi tant bien que mal à régler le souci. Toutefois, les attaques se sont répétées à plusieurs reprises cette nuit-là, et les soucis techniques ne semblent pas encore totalement résolus, selon les dires d’Overwatch France. C’est forcément ce qui explique l’instabilité du système et la difficulté des joueurs à se connecter.

Un succès aussi exceptionnel qu’inespéré

Malgré les déboires techniques rencontrés le jour du lancement, Blizzard annonce avec fierté qu’Overwatch 2 a réussi à rassembler plus de 25 millions de fans au cours des 10 premiers jours de sa parution. C’est un bon score pour cette mise à jour prestigieuse de la version bêta d’Overwatch 2 qui avait déjà rassemblé plus de 60 millions de fans en mai 2021.

Cependant, on a encore du mal à savoir si ces 25 millions de fans de ce FPS représentent essentiellement de nouveaux fans, ou si ce chiffre comprend aussi les fidèles de la franchise.

Le passage en free-to-play, l’idée qui a tout changé

Au cœur de ce désordre, Activision Blizzard a trouvé la parade idéale pour atténuer la colère des fans d’Overwatch 2. Effectivement, l’entreprise a jugé utile de changer le mode de tarification du jeu. Ce passage en free-to-play avec roster de départ limité est en grande partie la raison de cette réussite. Rythmé désormais par des saisons trimestrielles, le contenu du FPS devrait s’enrichir de façon beaucoup plus régulière.

À lire aussi :  Netflix : la Bande annonce officielle de Wednesday Addams

Une kyrielle de bonus en guise de pardon

Compte tenu de tous les soucis mis en avant par les fans durant le lancement d’Overwatch, l’éditeur essaie par tous les moyens de leur faire plaisir. Du coup, pour se faire pardonner, Blizzard a annoncé une litanie de bonus pour les fans les plus patients. Ceux qui se connecteront du 25 octobre jusqu’à début décembre (date prévue pour la fin de la première saison) recevront des skins légendaires pour Faucheur et un charme d’arme. De surcroît, trois weekends à double XP ont été planifiés : du 21 au 24 octobre, du 28 au 31 octobre et du 24 et 28 novembre. Enfin, ce titre est accessible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et PC.

Au vu des soucis techniques aperçus le jour de parution d’Overwatch 2, peu de personnes auraient parié sur le succès de ce titre. Néanmoins, à force d’ingéniosité et de bonus offerts aux fans, le jeu continu d’attirer des millions de personnes. Par ailleurs, la nouvelle héroïne, Kiriko, semble être très appréciée par les fans.

Amandine Carpentier
➜ Jouez Gratuitement en Ligne au RPG 🏰 Dungeons & Monsters ⚔️

À lire aussi :  League of Legends : comment débuter sur ce jeu vidéo

Partages :