Octopath Traveler II : 8 nouveaux voyages croisés

octopath traveler 2

Durant la grande conférence Nintendo Switch de Janvier 2017, Square Enix annonça un nouveau projet en collaboration avec le studio Acquire et l’équipe en charge de la série Bravely sur Nintendo 3DS. Le projet garda finalement son nom initial et c’est ainsi qu’Octopath Traveler sortit sur Nintendo Switch en Juillet 2018. Le succès du titre marque un tournant pour la Team Asano qui s’attelle sur d’autres projets pour la Nintendo Switch en utilisant ou non leur dernier bijou technologique, le moteur HD-2D. Square Enix profite de leur dernier atout technique pour proposer un remake de Live A Live ou Triangle Strategy sur Nintendo Switch.

Toujours content du résultat, Square-Enix continue sur sa lancée avec l’annonce d’un second opus d’Octopath Traveler sur console. Nous avons eu l’occasion de parcourir Octopath Traveler II et voici notre rapport de voyage.

Huit nouveaux voyages croisés

De la même manière que dans le premier jeu, en lançant la partie Octopath Traveler II nous propose de commencer le jeu en choisissant de jouer un des 8 nouveaux personnages du jeu. Nouveau casting et nouveau monde mais toujours une traduction du texte propre en de nombreuses langues dont le Français ainsi que le choix de doublage japonais ou anglais disponible d’entrée de jeu. Pareillement au premier jeu, le choix initial importe peu si ce n’est que vous garderez constamment le héros de votre premier choix durant le jeu. Au-delà de ça, votre voyage vous permet de croiser librement la route des autres personnages et de jouer leurs histoires.

Chaque histoire est divisée en plusieurs chapitres vous envoyant d’un lieu à un autre à travers un monde beaucoup plus varié que le précédent épisode. Vous découvrirez les différentes régions via un world map qui a été revue et améliorée par rapport au premier jeu. Les points de repère se trouvant sur la carte indiquent des activités annexes mais aussi divers intermédiaires qui font apparaître une galerie des personnages rencontrés et qui offre un point de repos et des possibilités de dialogue avec les NPC.

Le Moteur HD-2D

S’il serait regrettable de réduire Octopath Traveler à un simple enchantement visuel, la qualité de sa réalisation n’en reste pas moins l’une des raisons évidentes de son succès. Sans elle, beaucoup de joueurs n’auraient sans doute jamais daigné tourné les yeux vers ce titre qui cache aussi, derrière le vernis incroyable de sa direction artistique, des trésors de gameplay. En 2018, lors de la sortie du premier épisode sur Nintendo Switch, Octopath Traveler avait donc eu la bonne idée de dégainer cet argument imparable afin de convaincre un maximum de monde de s’intéresser à lui. Depuis, d’autres jeux ont emprunté ce parti pris graphique si caractéristique , mais c’est bien Octopath Traveler qui a su imposer avec autant de brio la technique de la HD-2D.

Les effets HD-2D sont ici exploités à fond avec des animations impressionnantes qui recrachent chaque ligne de pixel composant le jeu. L’utilisation de graphisme pixelisé associé à des effets de profondeur pousse le jeu à montrer toute la modernité de sa technique qui fonctionne très bien sur les TV haut de gamme et les moniteurs PC et affiche d’excellentes performances sur la console Switch Lite. Cette année 2023, il y a beaucoup de jeux qui utilise la HD-2D, mais Octopath Traveler II s’est taillé une place de leader avec une suite digne de son prédécesseur.

Une classe de base, tant d’autres possibilités

Au centre de cette expérience de jeu, on retrouve le système de combat. Celui-ci remplit parfaitement son office, quelques petites modifications ayant été amenées par rapport au premier Opus. Comme le veut la tradition, chaque personnage appartient à une « classe » et à un certain type d’armes, en l’occurrence les armes blanches (épées, haches, etc.) pour les principaux personnages, ce qui n’empêche pas d’y ajouter des variétés telles que l’arc et le bouclier, la magie et les sorts d’aide, etc. Ces armes variées permettent de personnaliser le combat selon nos envies et de faciliter la victoire contre les monstres et les boss. Mais ce n’est pas tout ! Un système complexe de points forts et faibles des ennemis est appliqué par le jeu. Celui-ci permet de comprendre les forces et les faiblesses des opposants et de mieux les affronter grâce à des attaques ciblées et à des stratégies adaptées.

Outre le système de combat, les personnages principaux font également preuve de caractères intangibles différents. Chaque personnage dispose de 8 compétences spéciales qui peuvent être utilisées pour progresser dans l’histoire et explorer le monde. Par exemple, Tressa est une marchande qui peut acheter des objets rares et des matériaux inhabituels. Olberic est un guerrier qui peut défier des adversaires pour obtenir des informations et des objets. Primrose est une danseuse dont les pas peuvent charmer certains personnages et leur tirer des informations.

Des histoires croisées

Le jeu offre aussi plusieurs possibilités de revisionner les scènes et les dialogues avec les personnages non jouables rencontrés. Les options de conversation sont conçues pour encourager le joueur à réfléchir aux conséquences possibles de ses choix. Pour encourager les joueurs à explorer encore plus loin, le jeu propose des incursions aléatoires qui impliquent des combats particuliers et des missions secondaires à accomplir avec le groupe. La difficulté augmente en fonction de l’avancement dans le jeu et des

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Essayez Chat GPT Gratuitement en Français !