L’e-sport peut-il être comparé au sport ?

L’eSport est un terme récent, qui fait référence à la branche compétitive du jeu vidéo. Dans celle-ci, l’accent est mis sur la performance et la lutte entre des équipes. C’est une pratique qui a pris de l’ampleur dès le 21e siècle, et qui s’affirme comme durable à l’aide de certains jeux phares comme League of Legends ou StarCraft

Un mode de vie similaire entre le sport et l’e-sport

Que vous soyez adepte du premier ou du second, vous avez des obligations à suivre pour bien progresser. 

Besoin d’entraînement permanent

Autant pour les matchs de sport électronique que pour ceux traditionnels, il est important de s’entraîner, afin de toujours performer à un niveau obligatoire. Les capacités physiques nécessaires pour un athlète ne sont pas les mêmes que celles mobilisées par un joueur de CS: GO

Néanmoins, ces joueurs doivent pratiquer pour garder leurs réflexes intacts et surtout leur dextérité naturelle. C’est la première différence que l’on remarque en tant que spectateur. Un débutant ne peut pas réaliser les actions d’un professionnel. Les jeux d’équipes comme League of Legends nécessitent une excellente vision de jeu pour s’habituer à n’importe quelle situation. C’est pour cela que les joueurs professionnels, en plus de leurs entraînements en solo queue, réalisent des blocs de scrim contre d’autres teams. 

Des matchs “spectacles” 

Ces différentes disciplines ne se rejoignent pas que sur l’aspect entraînement des professionnels. En effet, on retrouve des mises en scène ainsi que des shows, au global, impressionnants. On peut noter le KCX, organisé par Kameto et Kotei, deux streamers qui ont développé leur propre structure e-sport KC. Très dominante sur LOL, à son niveau, la structure a fait ses débuts sur Valorant il y a une semaine. 

À lire aussi :  Choisir ses sponsors e-sport : le guide complet

L’équipe possède des teams dans plusieurs jeux

  • League of Legends
  • Rocket League
  • Trackmania
  • Team Fight Tactics
  • Valorant. 

Ils n’hésitent pas à organiser des événements spectaculaires, dont le dernier en date au Carrousel du Louvre à Paris. Les vidéos sont impressionnantes et les fans sont au rendez-vous. La salle, pleine à craquer, tremble pendant l’entrée des joueurs, de nouveau lors de la victoire finale de la team française. 

Accentuer la pratique féminine en e-sport tout comme en sport

Le monde du sport électronique doit encore évoluer pour s’affirmer comme discipline à part entière, notamment du point de vue de l’intégration des femmes dans le système du gaming. En effet, les ligues féminines n’existent presque pas sur League of Legends : il n’y a aucun tournoi à ampleur internationale chez les femmes. Elles sont donc largement sous-représentées dans le milieu.

Cela se remarque dans les sphères élitistes du gaming, à un niveau amateur ou dans les modes en ligne. Un des problèmes rencontrés par les joueuses est principalement le harcèlement de masse qui frappe celles qui arrivent à trouver leur place dans cet univers majoritairement masculin. Toutefois, le manque de présence féminine se remarque aussi bien dans la version électronique que dans celle traditionnelle, même si cette dernière tend à évoluer afin de devenir plus inclusive

Vous savez désormais tout sur les points communs concernant ces deux pratiques : il est donc possible de les comparer sur les aspects que nous avons cités. Bonne pratique !

Amandine Carpentier

Partages :